in

Nas et Pharoahe Monch posent une bombe sur le rap game avec « Drone Warfare »

Nas et Pharoahe Monch posent une bombe sur le rap game avec "Drone Warfare"
Nas et Pharoahe Monch posent une bombe sur le rap game avec "Drone Warfare"

DJ Shadow a réussi l’exploit de réunir deux légendes du Queens, Nas et Pharoahe Monch sur un morceau explosif : « Drone Warfare ».

Nas et Pharoahe Monch ont tous les deux grandi dans le Queens, à New York. Alors que Nasir représentait Queensbridge, Pharoahe lui venait du quartier South Jamaïca.

Alors que Nas est entré dans la légende avec son album Illmatic, le leader du crew Organized Konfusion l’a suivi de près avec le classique Internal Affairs (qui fête ses vingt ans cette année) et son single phare “Simon Says”. Bien que celui-ci n’a pas connu le même succès mainstream que le premier album de Nas, il a placé son auteur au panthéon des plus grands dans le cœur de nombreux fans de rap.

Malgré ces nombreux points communs et seulement quelques miles qui les séparent, les deux légendes n’ont jamais eu l’occasion de collaborer ensemble si ce n’est des cameos dans quelques clips de Nas. L’histoire s’est écrite en 2019. A l’occasion de la sortie de son album Our Pathetic Age, DJ Shadow, de la famille Mass Appeal, les rassemblé sur son titre « Drone Warfare ».

Drone Warfare : deux légendes on fire

On vous le dit tout de suite, vous n’êtes pas prêts. Oh que non. C’est sur un beat frénétique et détonnant que les deux MC font briller tout leur talent. Jeux de mots, textes habiles et technique au micro sont au rendez-vous. D’un flow impeccable, Pharoahe Monch déplore le fait que la technologie ait pris le pouvoir, et se sent observé dans une société dirigée par Big Brother. Dans le même sens, Nas dénonce le fait que la surveillance à outrance et les caméras envahissent les rues. Pour le meilleur et pour le pire.

Outre cette collaboration déjà d’anthologie, l’album de DJ Shadow comprend un total de 27 titres sur deux CD. Une première partie instrumentale et une seconde avec des invités, tous venus dénoncer la technologie comme étant le fléau de notre monde moderne. Parmi les noms venus rapper, on trouve entre autres, De La Soul, Killer Mike, Gift Of Gab, Pusha T, Dave East ou encore E-40. Autrement dit, une pépite dont il est interdit de passer à côté.

Written by Jérémie Leger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dr Dre revient sur son classique 2001 et déplore l'état du rap actuel

Dr. Dre revient sur son classique 2001 et déplore l’état du rap actuel

Tout indique que Pusha T et Goldlink vont sortir un album commun

Tout indique que Pusha T et Goldlink vont sortir un album commun