PARTAGER
image cover Le Monde Est A Moi de Passi feat Akhenaton

CLASSIQUE FRANCAIS

On continue encore et toujours avec notre Retour vers le classique ! Et puisque l’album « Rêvolution » d’IAM vient tout juste de sortir, et que nous revenions encore récemment sur le classique « Petit Frère », il est intéressant de se pencher sur le travail qu’Akhenaton a pu faire ailleurs. Aussi, aujourd’hui nous allons d’un feat important pour le rap français: « Le Monde Est A Moi » de Passi feat. Akhenaton.

Le clasico du rap ! L’association entre le représentant du collectif parisien Ministère AMER en la personne de Passi et le membre le plus populaire du groupe marseillais IAM: Akhenaton. Au vu de la qualité évidente des deux MC’s, on ne peut que s’attendre à un son de grande qualité. Et c’est ainsi qu’on découvre « Le Monde Est A Moi ».

On constate souvent que les rappeurs partagent les mêmes références dans leurs sons. Cinématographiques (Scarface, La Haine), sportive (Football majoritairement, basket occasionellement), et quelques figures importantes pour tout bon tout qui se respecte (Tony Montana et Pablo Escobar en tête). Et justement, à la vision du clip dont nous traitons présentement, on constate que le son est influencé par Scarface, dans son traitement du triangle du film: argent, pouvoirs et femmes et l’impasse vers laquelle ce choix de vie entraîne. Une vision donc toujours résolument moralisatrice comme on en a l’habitude avec les deux artistes. Le titre par lui-même, « Le Monde Est A Moi », renvoie à la célèbre maxime du film « Le monde est à nous » mais en maintenant cette fois en avant une vision égocentrique avec le « moi ». Là ou Nas piochait la même inspiration pour nous livrer « The World Is Yours » sur son album « Illmatic ».

Ainsi dès l’intro du son on comprend directement le message qui va suivre: l’ambition des jeunes prêt à tout pour réussir. Une ambition d’atteindre le luxe (« …moi j’veux peser, j’veux des billets, on va avoir des Mercos ») face à un quotidien aride (« T’as vu tout est pété, ils nous ont laissés qu’des MJC’s ces grands fatigués »). Puis dès le premier couplet, Passi mêle directement la délinquance comme facteur lié à cette volonté de réussite exprimée précédemment (« Un des jeunots, qui pour la maille, au vice est devenu pro […] je me la joue escroc »). la technique n’est pas en reste, comme on peut l’entendre avec cette allitération (« Tu nous testes, on te tanne, tu contestes, on te canne ») ou encore l’allitération  du refrain (« L’illicite incite, excite, plus rien ne suscite la réussite »).

Akhenaton quant à lui enchaîne avec cette idée du luxe, en la couplant à l’absence de limites (« Jouer fric caisse, s’il le faut même ma femme au craps »). Lorsque je parlais en début d’article de l’influence de Scarface sur le son, on la retrouve notamment dans le name dropping employé (« Fait passer Sosa pour un livreur d’Allo-Pizza »). Passi prend la relève en troisième et dernier couplet pour insister sur cette idée de rêve de réussite, enchainant les images (« De rien partir, grossir, devenir quelqu’un, le rêve ricain »). Malgré tout il semble avouer partager cette même envie en quelque sorte, faisant référence à son ancienne formation (« Dans un Jaguar immatriculé NP »). NP étant l’abréviation de « Nègres de la Pègre » l’ancien groupe de Passi, avec Doc Gyneco, Story Bugsy et Ahmed Daye. Il n’hésite pas non plus à s’impliquer directement (« Passi aussi aime donner des banquets, banquer »).

La vision de Passi et d’Akhenaton est donc résolument sombre et ne semble guère trouvé d’espoir. Ils se contentent d’un simple constat qui assure un côté dramatique à la chanson. Mais pour autant, si les deux rappeurs ne se positionnent pas comme des donneurs de leçons, ils dénoncent l’absence de valeur de tels comportements. Un classique donc, de par la collaboration de deux artistes alors au top de leur succès à l’époque (la sortie du son remonte à 1997 sur l’album « Les Tentations » rapidement disque d’or en s’écoulant à plus de 500 000 exemplaires). Un rap conscient dans le fond, et qui pourtant use subtilement d’une forme qu’on ne considérerait pas si profonde que ça à première écoute. Le classique est à eux…

 

 

image cover album Les Tentations de Passi

Tracklist de l’album « Les Tentations »:

01. Intro

02. 79 à 97 (feat. Jacky & J-Mi Sissoko)

03. L’Engreneur

04. Je Zappe Et Je Mate

05. Le Maton Me Guette

06. Je Contrôle

07. Le Keur Sambo (feat. Stomy Bugsy

08. L’Antre de l’Ange

09. Le Sang de la Vendetta (feat. Akhenaton)

10. L’Union (feat. Bisso Na Bisso)

11. Sur La Sellette (feat. Hamed Daye)

12. Tu Me Manques

13. Z.U.L.U (Interlude)

14. Hipop Crazy

15. Il Fait Chaud

16. J’Entends Des Mères Pleurer (feat. Ambersunshower)

17. Le Monde Est A Moi (feat. Akhenaton)

18. Les Flammes du Mal

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here