AccueilDossiersDaBaby : Chronologie de la controverse née des commentaires...

DaBaby : Chronologie de la controverse née des commentaires homophobes du rappeur

-

Depuis de près de 5 mois, le rappeur américain Dababy s’est laissé emporter dans une controverse au cœur de laquelle l’industrie de la musique lui a révélé tous ses visage. Si aujourd’hui, la situation se calme progressivement, il importe de notifier que les derniers mois n’ont pas été paisibles pour le rappeur. Dans ce billet, nous vous proposons de revivre les différents faits qui ont marqué la controverse, de son origine jusqu’à son point de chute.

Comment l’histoire a commencé ?

LOS ANGELES, CALIFORNIA – JUNE 27: Recording artist DaBaby attends the 2021 BET Awards at the Microsoft Theater on June 27, 2021 in Los Angeles, California. (Photo by Aaron J. Thornton/Getty Images)

Tout a commencé le 25 juillet 2021. Cette date qui marquait la fin de du Rolling Loud Miami 2021 devait connaitre les performances très attendues de Megan Thee Stallion, Post Malone et bien d’autres rappeurs, dont Dababy. Dans tout le lot des artistes qui se sont produits sur scène ce jour, c’est d’ailleurs le set de ce dernier qui a fait la Une des journaux durant les mois qui ont suivi.

En effet, le rappeur né à Charlotte s’est présenté sur la scène juste après le set de Meg. A ce stade, ce qui a choqué le public au premier abord était le fait qu’il a invité Tory Lanez par surprise. Pour information, ce dernier avait été accusé par Thee Stallion de lui avoir tiré une balle dans le pied l’année dernière.

Cependant, il ne s’est pas limité à ce geste déjà mal vu par le public, mais a poursuivi en proférant des critiques et en faisant des commentaires jugés sérophones,  homophobes et misogynes.

« Si vous ne vous présentez pas aujourd’hui avec le VIH, le sida ou l’une de ces maladies sexuellement transmissibles mortelles qui vous feront mourir dans deux à trois semaines, alors allumez votre téléphone portable », le rappeur a-t-il déclaré aux participants. « Mesdames, si votre p—- sent l’eau, allumez votre téléphone portable. Les gars, si vous ne sucez pas d— dans le parking, allumez votre téléphone portable. »

A l’évidence, ce sont des propos qui ont été lancés par le rappeur dans le feu de l’action sans grande réflexion, mais qu’ils lui ont valu de nombreuses semaines de galère au sein de l’industrie de la musique.

Le message de soutien de T. I

Le lendemain de la performance de DaBaby, tandis que la controverse prend peu à peu corps, T.I. a publié sur les réseaux sociaux une vidéo de près de cinq minutes et demie. A travers cette dernière, l’acteur et rappeur américain a défendu son collègue artiste, sans pour autant manquer l’occasion d’exprimer son respect à l’endroit des artistes ouvertement homosexuels tels que Lil Nas X et Frank Ocean.

« Si vous voulez avoir la vidéo de Lil Nas X et qu’il vit sa vérité, vous allez sûrement avoir des gens comme DaBaby qui diront leur vérité« , a-t-il déclaré à l’époque. « Il n’y a rien de mal à tout ça, ça ne doit pas être de la haine – c’est de l’honnêteté. Tout le monde vit dans sa vérité. »

Par ailleurs, il faut noter que plus tard, il est revenu réitérer son soutien à Dababy à travers un Live sur Instagram. « Je pense que vous devez comprendre que la scène, ce n’est pas l’endroit où les rappeurs vont pour être sensibles et apaiser les sentiments de tout le monde », a-t-il affirmé ici. « C’est un endroit où l’on va pour passer un bon moment. »

Des publications malvenues

Le 26 juillet 2021, le même jour qui a suivi sa performance au Rolling Loud Miami, Dababy a publié sur sa Story Instagram  des vidéos dans lesquelles il soutenait ses propos lancés la veille. En effet, se qualifiant de « meilleur interprète en direct« , le rappeur a déclaré que ses paroles n’étaient rien de plus qu’un « appel à l’action » à l’endroit du public. Il affirme en plus que les personnes qui n’ont pas vu son spectacle en personne – bien qu’il ait été diffusé en direct – devraient « fermer le bordel. »

Toutefois, il ne s’est pas arrêté là, mais a continué en affirmant : « Mes fans gays, ils prennent soin d’eux-mêmes. Ce ne sont pas des méchants gays. Vous voyez ce que je dis ? Alors j’ai dit que si tu n’étais pas en train de sucer sur le parking, allume ton téléphone portable. Tu sais ce que mes fans gays ont fait ? Allumer cette putain de lumière, n—a , parce que mes fans gays ne vont pas pour ça. Ils ont de la classe. » A l’évidence, ce sont ces mots dits de trop qui ont envenimé la situation.

La réaction des fans de Dua Lipa

Dans la foulée des réactions qui ont suivi les propos de Dababy, les fans de la chanteuse britannique Dua Lipa l’ont exhortée à retirer DaBaby du remix de sa chanson à succès « Levitating« . « J’ai besoin que Dua supprime IMMÉDIATEMENT le remix de Dababy de Levitating des services de streaming et nous donne un remix avec Megan à la place », a tweeté un fan. « C’est ce que nous méritons! ». En dehors de ce tweet, il y a eu un grand nombre de publications portant le même objet.

Dua Lipa est «horrifiée»

À la suite de tweets de ses fans, la triple gagnante du Grammy a publié une déclaration sur les médias sociaux  concernant les propos de DaBaby au Rolling Loud.

« Je suis surprise et horrifiée par les commentaires de DaBaby. Je ne reconnais vraiment pas en cela la personne avec qui j’ai travaillé« , a-t-elle écrit sur sa Story Instagram le 26 juillet. « Je sais que mes fans savent où se trouve mon cœur et que je suis à 100% avec la communauté LGTBQ. Nous devons nous unir pour lutter contre la stigmatisation et l’ignorance autour du VIH/SIDA. »

Pour information, le couplet de Dababy n’a pas été retiré du morceau. Toutefois, pas plus tard que la semaine dernière, Dua Lipa a retiré le morceau de la course au Grammy Awards 2022.

DaBaby revient sur ses commentaires jugés homophobes

Le 27 juillet 2021, soit deux jours après l’incident, Dababy s’est rendu sur Tweet pour s’excuser de certaines de ses paroles à Rolling Loud. « Quiconque a déjà été touché par le SIDA/VIH a le droit d’être contrarié, ce que j’ai dit était insensible même si je n’ai aucune intention d’offenser qui que ce soit. Alors, mes excuses. » A noter que le même jour, il a publié un autre tweet pour faire un recadrage. En effet, à travers ce dernier, le rappeur né en 1991 a insisté sur le fait que les personnes qui n’étaient pas présentes avaient déformé les choses. « Je vous ai dit que vous aviez mal digéré… mais je ne vais pas mentir, je suis impressionné. »

En outre, le même jour,  l’auteure-compositrice-interprète et actrice américaine Demi Lovato a partagé une série d’images sur Instagram, en commençant par la photo d’un torse nu avec un message en rouge qui dit « Le VIH n’est pas une maladie gaie« . A travers cette initiative, l’on doit comprendre qu’elle entend faire savoir à Dababy qu’il n’y a aucune raison pour faire des blagues sur le VIH / SIDA.

BoohooMAN coupe les ponts avec Dababy

Le 28 juillet 2021, la marque de mode boohooMAN a annoncé  qu’elle mettait fin à sa collaboration avec Dababy. Pour information,  l’entreprise s’était associée au rappeur pour une collection estivale de 100 pièces lancée le 30 juin.

« BoohooMAN condamne l’utilisation d’un langage homophobe et confirme qu’elle ne travaillera plus avec DaBaby« , a expliqué la marque de mode dans un communiqué lâché sur Twitter. « La diversité et l’inclusion font partie de l’ADN de boohoo Groups et nous sommes fiers de représenter les divers clients que nous servons à travers le monde. Nous soutenons et soutenons la communauté LGBTQ+, et ne tolérons pas les discours de haine ou de discrimination sous quelque forme que ce soit. « 

Elton John démystifie la désinformation de DaBaby

« Nous avons été choqués de lire les informations erronées sur le VIH et les déclarations homophobes faites lors d’un récent spectacle DaBaby« , Elton John a-t-il écrit sur les réseaux sociaux le 28 juillet. « Cela alimente la stigmatisation et la discrimination et est à l’opposé de ce dont notre monde a besoin pour lutter l’épidémie de sida. »

L’emblématique interprète de « I’m Still Standing » a ensuite exposé des faits importants sur le VIH/SIDA. Il a conclu sa publication par le message suivant : « La désinformation sur le VIH et l’homophobie n’ont pas leur place dans l’industrie de la musique. Nous devons briser la stigmatisation entourant le VIH et ne pas la propager. En tant que musiciens, c’est notre travail de rassembler les gens. »

GLAAD exhorte DaBaby à faire mieux

Ce 28 juillet, DaShawn Usher, directeur associé des communautés de couleur de GLAAD, dans une longue déclaration à Billboard a invité Dababy a exprimé une meilleure version de lui. « La rhétorique utilisée par DaBaby est inexacte, blessante et préjudiciable à la communauté LGBTQ et aux quelque 1,2 million d’Américains vivant avec le VIH« , a-t-il déclaré. « Alors que DaBaby a fait des tentatives désordonnées pour  » s’excuser « , des mesures doivent être prises pour une responsabilité totale et des changements pour faire mieux à l’avenir.« 

De toute évidence, c’est un message qui n’est pas passé inaperçu puisque quelques heures plus tard, le rappeur en disgrâce a publié une vidéo expressive.

DaBaby publie la vidéo « Giving What It’s Supposed to Give »

La date du 28 juillet a également été marquée une nouvelle initiative de Dababy. Cette fois-ci, c’est à travers une vidéo devenue très vite célèbre qu’il a abordé ces propos jugés désagréables. En effet, dans le clip, l’on peut voir le rappeur brandir une pancarte indiquant « AIDS » alors qu’il rappe les paroles : « B—-, we like AIDS, I’m on your a–, we on your a–, bi—, we won’t go away. ». Le visuel se termine par un message aux couleurs de l’arc-en-ciel qui laisse lire les messages : « Ne combattez pas la haine avec la haine » et « Mes excuses d’être moi de la même manière que vous voulez la liberté d’être vous« .

Par ailleurs, dans la légende qui annonce ladite vidéo, Dababy a tenu à notifier qu’il avait en fait essayé de s’expliquer et de s’excuser, mais que « les gens refusent de comprendre votre logique … et font tout ce qu’ils peuvent pour retirer de l’argent de vos poches et nourrir la bouche de vos enfants.« 

Dans la suite, il ajoute : « Alors vous allez à contre-courant dans la direction opposée de chaque personne effrayée autour de vous & restez fidèle à vous-même & DROP DAT BITCH & montrez une fois de plus au monde que vous NE POUVEZ PAS ÊTRE F — ED WIT? J’ai . Je viens de faire.« 

Boosie Badazz défend DaBaby

Le même 28 juillet, Boosie Badazz a manifesté clairement son soutien à Dababy lors d’un Live Instagram. Dans le message passé dans son direct, l’interprète de « Nasty, Nasty » a défendu les commentaires homophobes de DaBaby et proféré des insultes contre Lil Nas X.

 « Tu ne baises pas avec lui comme tu baises avec DaBaby« , le rappeur a-t-il déclaré. « Soyez égal à vous-même, mec. Soyez égal à vous-même. ». Comme l’on peut s’y attendre l’interprète d’ « Industry Baby » n’est pas resté indifférent aux propos de Boosie. Il a répondu le même jour en ces termes : « Un négro dit qu’il va » battre mon putain de cul « n’est-pas ce que nous entendons par liberté d’expression.« 

Questlove condamne les commentaires de DaBaby

Tard dans la journée du 28 juillet, Questlove,  le co-fondateur de The Roots a exprimé son désarroi quant au sujet dans un long post Instagram qui présentait l’image du nom de DaBaby barré.

« Le bien est bien et ses actions sont mal », a-t-il insisté. « Quelqu’un doit le dire : homophobie/transphobie/xénophobie/misogynie/racisme – cela devrait aller sans dire que c’est moralement répréhensible.« 

Message de Madonna à DaBaby

Madonna a emboité le pas à toutes les personnes qui se sont senties fustigées en partageant sa frustration à l’endroit du rappeur au travers d’une publication Instagram le 29 juillet. « Je veux allumer mon téléphone portable et prier pour votre ignorance« , l’artiste a-t-elle déclaré. « Plus personne ne meurt du sida en 2 ou 3 semaines.« 

Plus loin dans la publication en question, elle écrit : « Les gens comme vous sont la raison pour laquelle nous vivons toujours dans un monde divisé par la peur. »

DaBaby répond à Questlove

Dababy n’a eu besoin que de deux mots assemblés pour former une interrogation afin de répondre au DJ. « Questlove who? », c’était en effet l’essentiel de la réponse que le rappeur  a publié sur sa story  Instagram tard dans la soirée du 29 juillet après que le cofondateur de The Roots a critiqué ses propos jugés homophobes.

Sans tarder, les fans à travers Twitter, ont vite fait remarquer à DaBaby qu’il serait sot de ne pas reconnaître Questlove pour ses immenses contributions au hip-hop. D’autres sont allés même jusqu’à rappeler aux rappeurs que les deux avaient partagé la scène du ‘The Tonight Show’ en 2019.

Lollapalooza et Gouverneurs Ball retirent DaBaby

Une semaine après l’incident survenu à Rolling Loud, le fesival Lollapalooza a retiré DaBabyde ses heures de programmation avant sa performance prévue pour se tenir le 1er août à Grant Park.

« Lollapalooza a été fondée sur la diversité, l’inclusivité, le respect et l’amour« , ont déclaré les organisateurs du festival dans un communiqué. « Dans cet esprit, DaBaby ne se produira plus à Grant Park ce soir. »

Le lendemain, le Governors Ball Music Festival de New York a pris le même élan. « Founders Entertainment ne tolère pas et ne tolérera pas la haine ou la discrimination d’aucune sorte« . Tel est le message partagé sur le compte Twitter de Gov Ball lundi 2 août avec une programmation remaniée qui n’incluait plus le rappeur de Charlotte.

Quelques heures plus tard, le festival de Las Vegas Day N Vegas a également retiré DaBaby de son évènement.

DaBaby présente des excuses de manière formelle

Dans l’après-midi du 2 août, moins de 36 heures après que trois festivals l’ont retiré de leurs files d’attente, DaBaby a présenté des excuses plus formelles sur son Instagram. « Je tiens à m’excuser auprès de la communauté LGBTQ+ pour les commentaires blessants et déclencheurs que j’ai faits. Encore une fois, je m’excuse pour mes commentaires mal informés sur le VIH/sida et je sais que l’éducation à ce sujet est importante. Amour à tous. Que Dieu vous bénisse. »

Un appel à l’éducation

Onze organisations majeures spécialisées dans l’éducation sur le  VIH/SIDA ont partagé une lettre ouverte avec DaBaby, conviant le rappeur à une réunion privée pour aborder de son éducation sur le sujet.

« DaBaby et tous les Américains doivent apprendre la vérité sur le VIH et travailler à vaincre la stigmatisation qui empêche les gens de prévenir le VIH et de suivre un traitement qui leur permet de vivre longtemps et en bonne santé, et de ne pas transmettre le VIH« , pouvait-on lire dans la note. « Avec des leaders dans le domaine du VIH, nous demandons une réunion avec DaBaby pour l’éduquer et l’éclairer, ainsi que tous les Américains, sur les faits. »

La radio supprime le remix « Levitating »

Les jours qui ont suivi les propos de Dababy ont été rudes, tandis que les internautes s’acharnaient sur lui avec des critiques acerbes. Pour suivre la dynamique, les programmeurs de radio qui diffusent la musique de Dua Lipa ont retiré le remix de « Levitating », passant à sa version solo.

« Nous avons tout retiré« , Will Calder a-t-il déclaré à Billboard, directeur de la stratégie de marque et de la programmation des stations pop de Power 95.3 à Orlando et de Floride Hot 101.5 à Tampa, appartenant à Cox Media Group. « Je ne pouvais pas permettre que ce genre de choses soit diffusé sur mes stations de radio et justifié avec le soutien de la communauté. »

Un nouvel appel à l’éducation lancé par Miley Cyrus

Le 04 août 2021, Miley Cyrus a publié un message sur son compte Instagram. A travers celui-ci, la célèbre chanteuse a exhorté les fans à aider à éduquer Dababy au lieu de militer pour son exclusion.

« Il est plus facile d’exclure quelqu’un que de trouver le pardon et la compassion en nous-mêmes ou de prendre le temps de changer les cœurs et les esprits« , a-t-elle écrit, taguant également le rappeur et l’invitant un changement. « Il n’y a plus de place pour la division si nous voulons continuer à progresser ! La connaissance, c’est le pouvoir ! »

Les excuses supprimées par le rappeur

Courant le week-end du 7 au 8 août, les fans actifs sur les médias sociaux ont fait la remarque selon laquelle les excuses officielles de DaBaby seraient effacées de son compte Instagram. De manière formelle, aucune explication n’a été donnée à la suite de cette surpression. Les raisons qui ont motivé une telle initiative sont alors inconnues.

Nick Cannon  en soutien à DaBaby

Le 9 août 2021, lors d’une interview accordée à Charlamagne Tha God du Breakfast Club, Nick Cannon a fait part de son soutien à DaBaby « Je défie toutes ces personnes qui veulent réellement exclure quelqu’un, et même spécifiquement dans la situation de DaBaby, utilisons cela comme une opportunité d’éducation« , a-t-il déclaré.

 Plus loin, il continue en disant : « C’est un moment où nous devrions tous nous rassembler autour de DaBaby et l’embrasser parce que si nous pouvons le faire, regardez combien de mentalités vont changer dans la communauté hip-hop. »

50 Cent croit en DaBaby

A l’image de Nick Cannon, Boosie et T.I, 50 cent n’a pas caché son soutien à Dababy. Dans une interview accordée à Nightly Pop d’E!, il a laissé entendre que la carrière de Dababy survivra à la controverse autour de ses propos homophobes.

« Tant qu’il garde sa cohérence avec la musique. Rappelez-vous qu’ils ont exclure Chris Brown, cinq, six fois ? » a-t-il dit. Aussi, l’a-t-il défendu en affirmant que dès que sa popularité avait explosé, personne n’avait eu la décence de lui offrir une formation médiatique adéquate. «Il n’y a personne qui vous dise, maintenant vous êtes soumis à ces normes qui sont des normes traditionnelles que vous ne pouvez pas dire des choses, vous ne pouvez pas faire ces différentes choses.’« 

Dababy est de retour sur scène

Le 22 août 2021, DaBaby s’est produit au Hot 97 Summer Jam 2021 sur Met Life Stadium le 22 août 2021 à East Rutherford, N.J. Là, il a de nouveau évoqué ses commentaires homophobes, en mettant bien entendu l’occasion à profit pour remercier la station de radio new-yorkaise de ne pas le retirer comme les différents festivals évoqués plus haut.

 Par ailleurs, au cours de son set, il a déclaré à la foule : « À part les gens qui, vous savez, ont été vraiment offensés, j’ai l’impression que le reste de vos mères ont des bébés qui pleurent. »

Le rappeur se présente comme un exclu

Suite à sa performance au Met Life Stadium, Dababy a fait sortir un nouveau freestyle sur « Whole Lotta Money » de BIA. Etant attendu qu’il s’est vu retiré d’un grand nombre de festivals, dans l’œuvre, il s’est présenté comme « un exclu ». Ainsi, il rappe sur la manière dont il « peut se permettre d’arrêter de faire cette merde en ce moment.»

Avec Ye sur « Donda »

Le 26 août, cours de la dernière soirée d’écoute avant la sortie de son opus à succès « Donda », qui s’est tenu à Chicago, Ye a invité Dababy et Marilyn Manson pour le rejoindre sur scène. A l’époque, ce fut une initiative fortement critiquée par les fans du rappeur d’Atlanta, vu les précédents des deux artistes mentionnés.

Par ailleurs, il importe de signaler que l’intéprète de « Rockstar » et Manson figurent également sur le morceau « Donda » « Jail pt. 2« , qui avait été initialement retenu lors de la sortie du projet le 29 août.

L’éducation est acquise

Le 31 aoît, GLAAD a annoncé que Dababy s’était entretenu avec l’organisation, ainsi que neuf autres structures pour avoir des informations complètes et fiables sur le VIH et le sida. Dans une déclaration commune, ceux-ci ont notifié que Dababy « s’est excusé pour les commentaires inexacts et blessants qu’il a faits sur les personnes vivant avec le VIH, et a reçu nos histoires personnelles et la vérité sur le VIH et son impact sur les communautés noires et LGBTQ avec un profond respect ».

Blague sur DaBaby : la déclaration-choc de Dave Chappelle

Le 5 octobre, le dernier stand-up spécial de Dave Chappelle, The Closer a été diffusé sur Netflix. On y voit l’homme déclarer qu’il était étonné de voir les gens plus s’offenser des commentaires jugés homophobes que Dababy a faite sur scène Rolling Loud Miami que par le fait qu’il avait tué un homme par balle en 2018. « DaBaby a tiré et tué un [homme] à Walmart en Caroline du Nord. Rien de grave n’est arrivé à sa carrière« , a-t-il déclaré. « Vous voyez où je veux en venir ? Dans notre pays, vous pouvez tirer et tuer un homme, mais vous feriez mieux de ne pas écorcher les sentiments d’un homosexuel.« 

50 Cent amène DaBaby sur scène à Rolling Loud NYC

Le 28 octobre à New York, DaBaby s’est produit en tant qu’invité spécial lors du set de 50 Cent au cours de Rolling Loud NYC au Citi Field. Cette performance marquait le grand retour de la star du hip-hop devant la scène du Rolling Loud quatre mois après sa diatribe homophobe controversée à l’édition de Miam. Ce jour, il a convenablement gratifié le public de trois chansons et fini son set en déclarant avec défi : « Les gens sont surpris de voir le muthafucking » Live Show Killa « ici. Le négro que vous pensiez ne plus voir sur scène. Vous voyez de quoi je parle« ,

Dababy est pardonné par la communauté LGBTQ +

A l’évidence, l’apparition de Dababy sur la scène de Rolling Loud n’est pas passée inaperçue.  De nombreuses personnes étaient d’ailleurs étonnées de le revoir sur cette scène. Cependant, il n’y a pas de fumée sans feu. En effet, s’il a été autorisé à performer, c’est essentiellement parce que les communautés qui ont été pointées du doigt par ses propos lui ont accordé leur pardon.

A cet propos, interrogée par TMZ,  Gwendolyn D. Clemons, PDG de Relationship Unleashed a révélé qu’elle, ainsi que des membres de la communauté LGBTQ+ ont approuvé l’apparition du rappeur au Rolling Loud NYC. Selon ses remarques, il aurait énormément appris de ses erreurs et acquis de nombreuses informations nécessaires.

DaBaby annonce une nouvelle tournée, et Rolling Loud le soutient :  il mérite une seconde chance

La semaine dernière, le 2 novembre pour être précis, DaBaby a annoncé une nouvelle tournée en collaboration avec Rolling Loud.  Intitulée Live Show Killa Tour, ladite tournée reçoit le soutien total de l’organisation dont les responsables ont estimé que Dababy mérite une seconde chance. « Le spectacle que vous pensiez ne jamais revoir », a écrit le rappeur sur compte Instagram. « Rolling Loud présente @dababy. Live Show Killa Tour. »

La tournée débute ce mois-ci, en l’occurrence, le 26 novembre à Chicago avant de se terminer en février prochain à Los Angeles. L’on ne peut qu’espérer qu’elle ne souffre d’une nouvelle controverse, qui s’étendra sur des mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR