in

Retour vers le classique: « IV My People » feat Kool Shen, Joey Starr, Busta Flex, Zoxea, Lord Kossity

image IV MY People article Retour vers le classique

CLASSIQUE RAP FRANCAIS

Je vous propose de faire une petite pause dans nos voyages à New-York et en Californie pour rester dans le rap français et dénicher ces anciens sons qui font nos classiques hexagonaux. Nombreux sont les artistes pouvant prétendre à ce genre de qualité musicale aussi, plutôt que de se consacrer sur un en particulier, nous allons voir un maxi featuring entre 5 d’entre eux (rien que ça) ! Si l’on réunit Kool ShenJoey Starr, Busta Flex, Zoxea et enfin Lord Kossity, cela nous donne « IV My People ».

Avant toute chose, il convient de remonter à la source du nom. IV My People est le nom du label fondé par Kool Shen (issu du fameux NTM) en 1998, et qui poursuivra ses activités jusqu’en 2005. Proche de Busta Flex à qui il produit le tout premier album solo, le membre de NTM fait de même avec Zoxea. L’entente est commune, sur un plan artistique mais également humain, conduisant les trois MC’s à s’assembler plus sérieusement pour former leur propre collectif qu’ils affublent du nom du label: IV My People. S’ensuivra le single éponyme qui nous intéresse présentement, et qui en plus souligne l’invitation d’autres rappeurs: Joey Starr (NTM oblige) mais aussi Lord Kossity (lui aussi membre de l’entourage puisqu’il a déjà fait son apparition sur le titre « Ma Benz »).

Evidemment, je parlais de très bonne entente artistique un peu plus haut, et il s’agit d’un élément indispensable pour ce genre de lourd featuring ou chacun vient apporter son couplet. Fort heureusement, l’alchimie est parfaite, l’enchaînement fluide, il suffit pour cela d’entendre la transition entre le premier couplet de Kool Shen et celui de Zoxea (« Qui c’est le killer, ouais, donne leur l’heure qu’il est maintenant…/… La pression, au micro pire qu’une agression »). De plus, le mot d’ordre de chacun est de mettre le collectif en avant, une thématique partagée que l’on retrouve dans les différents couplets: « Dans tout ce qu’on fait, on met tout ce qu’on a » (Kool Shen), « On pousse des paragraphes de oufs sortis d’cage » (Zoxea), « On rime, on rame, on crame la crème du Hip-Hop » (Busta Flex), « Un gars d’chez nous qui pèse pas, c’est rare » (Lord Kossity). L’idée de solidarité est donc bien présente, renforcée par la phase de Busta (« on est des reufs de longue date ») ou encore celle de Kool Shen (« On est tous soudés comme des maillons »). Ainsi, cela nous donne un esprit d’egotrip fort, mais non pas individuel. Ce n’est pas le MC qui est mis en valeur, mais le groupe, son entourage. L’ensemble s’avère solide et participe à faire ressortir cette entente entre tous. Du reste, ils n’hésitent pas à montrer leur valeur, arguant bien qu’ils ne sont pas là pour l’argent (« La maille, on la cherche pas/Comme ça si elle vient c’est tant mieux » ou bien « Si y’a qu’la thune qui t’interesse : Paw ! »). Un véritable message d’honnêteté.

Assurément, une si belle affiche ne pouvait que promettre un morceau de qualité, et même d’exception ! Intemporel, 20 ans plus tard toujours aussi beau et délicieusement vintage dans ses sonorités instrumentales, « IV My People » est un véritable classique du rap français en se permettant de réunir le top des MC’s de l’époque, parmi ce qui se faisait de mieux. IV My Classique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image rondo fracture pouce 21 avril 17

Fracture du pouce pour Rajon Rondo

image niro clip printemps blanc

Niro sort « Printemps Blanc » avec la chanteuse Ivy