AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Procès de R. Kelly : des témoins révèlent les...

Procès de R. Kelly : des témoins révèlent les règles imposées par R. Kelly dans son manoir situé dans l’Illinois

-

Le procès de R. Kelly n’a pas encore atteint son épilogue du côté des États-Unis d’Amérique. Le célèbre chanteur qui fait face à de nombreux chefs d’accusation voit défiler devant lui une pléthore de témoins, les uns faisant des révélations plus accablantes que les autres sur lui. Les derniers témoignages qui ont été reçus présentent une description du studio « Chocolate Factory » de l’artiste et les règles extrêmes qu’il fait appliquer dans son manoir.

Le studio de R. Kelly, surnommé « Chocolate Factory » décrit lors du procès en cours

Ces derniers jours, lors du procès de R. Kelly à Brooklyn, des témoins ont fait cas de l’étendue des règles de contrôle que R. Kelly
a mises en place dans son manoir situé dans l’Illinois. En effet, la plupart des personnes qui ont eu à se prononcer sur cet aspect sont des anciens employés du chanteur américain.

De leur divers témoignage, il ressort que les personnes invitées à l’endroit devaient porter des vêtements amples, éviter le contact visuel avec les autres hommes et ne pas leur parler. Aussi, ne sont-ils pas autorisés à quitter leur chambre sans la permission de Kelly ou de l’un de ses associés.

Par exemple, Anthony Navarro un des témoins a commencé à travailler comme coursier pour Kelly en 2007. Dans ses déclarations, il a identifié le studio Chocolate Factory, qui était situé à l’intérieur dudit manoir de Kelly, comme «  la Twilight Zone » (une zone sombre ) . Dans ce rôle, il était chargé de prendre les repas pour Kelly ou ses invités et de prendre les appels téléphoniques.

« C’était presque comme la Twilight Zone quand vous franchissez la porte, comme si vous étiez dans ce monde différent qui était juste un endroit étrange« , a-t-il affirmé à la barre avant d’ajouter que les invités n’étaient pas autorisés à se rendre à n’importe quel endroit de la propriété sans une autorisation explicite.« Ils n’étaient pas censés se promener », a-t-il expliqué à cet effet, lors du procès. « Ils devaient obtenir une permission formelle avant de faire quoi que ce soit. Ils devaient appeler le studio ou contacter Rob s’ils voulaient quelque chose, comme de la nourriture ou n’importe quelle autre chose du genre.« 

À sa suite, deux autres femmes ont également témoigné des exigences de R. Kelly. Lesquelles exigences, elles ont qualifié de « règles de Rob ».

À la lumière de ces témoignages, il est évident que les soupçons qui sont nourris à l’endroit de l’accusé prennent davantage de l’ampleur. Hip-hop Corner vous tient informé de l’avancement de l’affaire au fur et à mesure que d’autres éléments entrent en jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR