in

On se remémore la soundtrack Hip Hop de GTA Vice City

image cover jeu vice city

Rap US

Après la soundtrack de GTA III, on continue de vous parler de la saga de Rockstar avec cette fois-ci GTA Vice City.

Le jeu, datant de 2002, est encore plus funky que son prédécesseur. Avec Vice City, on plonge dans une ville proche du Miami des années 1980’s, avec tout ce que ça engendre. La frime, les voitures, les chemises à fleurs et la musique. Pour rester cohérent, les créateurs ont évidemment sélectionné une playlist représentative de l’époque. Le Hip Hop y est donc à ses prémices, et la soundtrack nous permet de (re)découvrir les pionniers du mouvement. Les influences sont variées, entre funk, pop et electro, mais la musique est majoritairement dansante et les paroles ne sont pas dénonciatrices, comme pourraient le penser certain.

Une seule radio diffuse du hip hop old school, la « Wildstyle pirate radio » animée par Mr.Magic, un dj et animateur de la vraie station radio New Yorkaise « WBLS ». Le track de Whodini « Magic’s Wand » lui est d’ailleurs dédié.

Le Hip Hop sous toutes ses formes

Comme souvent à l’époque, on a droit à des morceaux sans paroles, mixés par des Dj Hip Hop et faits pour ambiancer les foules. Tous ces Dj créaient leur musique grâce à de nombreux samples piochés ici et là. La plupart des titres sont très orientés électro comme ceux de Cybotron, Hashim ou Afrika Bambaataa, et montrent qu’il existait un véritable pont entre ces 2 styles.

Il faut aussi ne pas louper « More Bounce To The Ounce » du groupe de funk Zapp. Déjà parce que le son ambiance comme jamais. Mais aussi parce qu’il a été samplé pour un gros classique de Notorious Big, Going back to cali (et plus récemment pour uptown funk de Bruno Mars). Seule influence rock, on retrouve les habitués du genre, les Run DMC qui posent leur flow sur un riff de guitare avec « Rock Box ».

image kurtis blow vice city piscine filles
Kurtis Blow aurait pu être un personnage du jeu

On n’oublie surtout pas deux des plus gros classiques du rap Old School. D’abord, « The message » de Grandmaster Flash, remis récemment en lumière grâce à la série The Get Down. Un classique indémodable lui aussi samplé à de nombreuses reprises (Ice cube pour « check yo self » par exemple). Puis le tube « The Breaks » de Kurtis Blow. Ce morceau sorti en 1980 lui permet d’être tout simplement le premier rappeur à connaître un véritable succès commercial, et à signer en maison de disque par la suite. Pas rien.

La soundtrack réunit donc des pionniers du mouvement, encore considérés comme tels aujourd’hui, et d’autres artistes qui se sont tournés vers la funk ou l’electro. En tout cas, il n’y a pas mieux pour rider dans les rues de Vice City, la ville où tout est permis !

Écouter la Soundtrack complète de Wildstyle Radio :

La tracklist :

  • Trouble Funk – Pump Me Up
  • Davy DMX – One for the Treble (Vocal Mix)
  • Cybotron – Clear
  • Hashim – Al-Naafiysh (The Soul)
  • Herbie Hancock – Rockit
  • Afrika Bambaataa & Soul Sonic Force – Looking for the Perfect Beat
  • 2 Live Crew – Get It Girl
  • Run-DMC – Rock Box
  • Mantronix – Bassline
  • Tyrone Brunson – The Smurf
  • Whodini – Magic’s Wand
  • Zapp & Roger – More Bounce to the Ounce
  • Grandmaster Flash & the Furious Five – The Message
  • Kurtis Blow – The Breaks
  • Man Parrish – Hip Hop Be Bop (Don’t Stop)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image Snoop Dogg et Tupac article intronisation Hall of Fame

Le Hall of Fame ouvre ses portes à Tupac grâce à Snoop Dogg

Retour vers le classique: « Touche d’Espoir » de Assassin