spot_img
spot_img

R. Kelly a voulu acheter son frère pour qu’il endosse sa culpabilité à sa place

-

En plus des atrocités sexuelles qu’il a commises sur des mineurs, R. Kelly a carrément proposé 50.000 $ à son frère pour qu’il plaide coupable à sa place.

La saison 2 de Surviving R. Kelly, la série de documentaires consacrée aux sombres affaires d’agression sexuelles dont le chanteur R. Kelly fait l’objet, vient de commencer. Cela étant, attendez-vous à un lot de nouvelles révélations accablantes.

Diffusée le 2 janvier 2020 sur la chaîne américaine Lifetime, la série se présente en trois épisodes répartis sur trois jours. (Les deux premiers sont disponibles en streaming via ce lien). Certains médias privilégiés comme le Daily Mail ont déjà eu l’occasion de visionner l’intégralité de cette nouvelle saison, et des journalistes ont déjà communiqué à propos de certains passages marquants.

On apprend par exemple que son frère, Carey Kelly se confie. Il a carrément admis que R. Kelly lui a donné 50.000 $ pour plaider coupable à sa place. Nous parlons de l’affaire d’agression sexuelle sur mineure pour laquelle l’interprété de « I Believe I Can Fly » était accusé en 2002.

Comme le rapporte le site Adramatic, les preuves contre R. Kelly étaient la découverte d’une sextape où on le voyait avoir des rapports sexuels scatophiles avec une ado de 14 ans. Bref, nous vous passerons les détails.

« Il voulait que je me parjure dans un tribunal et ainsi risquer la prison pour des trucs qui n’avaient absolument rien à voir avec moi… Il me disait: ‘Mec je t’achèterai une voiture, je te ferai signer sur un label, je te donnerai 50.000$’. Je lui ai répondu: ‘Laisse moi te dire quelque chose mec. Tu n’as pas assez d’argent pour m’acheter afin que je dise que c’est moi sur la sextape parce que ça ne vaut pas le fait de vendre mon âme. »

Sans en arriver là, R. Kelly avait finalement été blanchi dans cette affaire de sextape. Mais son passé de prédateur sexuel déviant l’a depuis rattrapé. D’ailleurs, il comparaîtra devant le tribunal le 27 avril 2020 pour répondre à des chefs d’accusations toujours plus graves et nombreux. Dos au mur, le chanteur risque un total de 195 ans de prison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous