in

The Last Dance : retour sur les deux premiers épisodes

The Last Dance deux premiers épisodes

Les deux premiers épisodes de la série-documentaire sur Michael Jordan, The Last Dance sont enfin disponibles. Une plongée dans l’intimité des Bulls et du G.O.A.T.

The Last Dance est peut-être la série la plus attendue par les fanas de sports cette année. Peut-être pas autant qu’une finale NBA mais l’attente est immense, tant les promesses sont nombreuses. En effet, la série-documentaire est diffusée sur Netflix et co-produite avec ESPN. La chaîne est une référence mondiale dans le documentaire sportif, en témoigne sa série 30 for 30.

Le documentaire suit deux temporalités. Une première qui raconte la saison 97-98 et la quête d’un sixième titre NBA pour les Chicago Bulls. Puis une deuxième chronologique, qui remonte aux origines du mythe MJ et raconte son épopée. Au vu de la qualité des archives et des personnes interviewés, il est certain que The Last Dance est un produit estampillé ESPN. Ainsi, on vous propose un retour sur les deux premiers épisodes qui sont disponibles depuis 9h ce matin.

Un premier épisode centré sur la FAC et les débuts de MJ

Le premier épisode de The Last Dance vise à faire un état des lieux. Michael Jordan, Scottie Pippen, Dennis Rodman et Phil Jackson ont marqué à vie la NBA. Avec 5 titres en 5 finales NBA pendant les années 90, cette équipe est déjà la plus grande de l’histoire. Seulement, des tensions internes se font de plus en plus ressentir. Un homme est au cœur de ce processus, Jerry Krause, le general manager.

Celui-ci annonce à Phil Jackson, le coach mythique de cette dynastie, que ce sera sa dernière saison à la tête des Bulls, même s’il ne subit aucune défaite. Effectivement, le GM a en tête une reconstruction totale de l’effectif et de l’organigramme à Chicago. Des perspectives qui ne plaisent pas beaucoup à MJ, dont les rapports avec Krause sont plutôt hostiles. Pour la première entrevue collective avec ses joueurs, le coach distribue un document. Cette saison 97-98 à la quête d’une sixième bague, sera The Last Dance.

The Last Dance deux premiers épisodes 2

La découverte de Paris et de la NBA pour MJ

Dans un autre temps, on suit le début de parcours du jeune Michael Jordan. Ses années FAC, sa draft mais aussi sa saison rookie chez les Bulls. Cela permet de situer dans quel état délétère se trouvait la franchise de Chicago. Avant son arrivée, les Bulls étaient la risée de la ville, une équipe médiocre. L’équipe n’est pas du tout suivie par les habitants et la salle du Chicago Stadium sonnait creux. Une équipe de futsal avait plus de succès, c’est dire.

Aussi, à cette époque, les joueurs trempaient dans de sales histoires, notamment d’addictions à la drogue. Durant son année rookie en 1984, Jordan s’est confronté à cette réalité. En effet, il est arrivé qu’il ouvre la porte de chambre d’un de ses partenaires et tombe sur l’équipe entière occupé à sniffer de la coke. Tout en étant bien accompagné.
Ce premier épisode de The Last Dance montre aussi le déplacement à Paris des Bulls pour un match de pré-saison. Michael Jordan, béret sur la tête, est accueilli à la manière des Beatles dans la capitale. Dans la rue ou sur le plateau de « Nulle part ailleurs », il confirme son statut d’icône mondiale sous les airs de Soon E MC.

Un second épisode bien plus axé sur Pippen

The Last Dance deux premiers épisodes 3

Le second épisode voit le rôle prépondérant de Scottie Pippen dans la réussite des Bulls détaillé. L’ailier a passé sa jeunesse dans un contexte familial plus que compliqué. Effectivement, Pippen fait partie d’une fratrie de 12 frères et sœurs, dont un frère et son père sont paralysés. De son enfance, Pippen en gardera son humilité, aussi grave que le ton de sa voix. Comme l’affirme un de ses frères : « on était juste heureux, on ne savait pas qu’on était pauvres ».

Ce pan de l’épisode est important car il permet de donner une grille de lecture quant à la frustration qui entoure le début de saison 97-98. En effet, Pippen est blessé en début de saison et fait part de sa frustration quant à son salaire. Pour assurer ses arrières, l’ailier et lieutenant d’exception de Jordan avait signé un contrat de 7 ans. Sauf que depuis, Pippen est devenu ce qu’il est, soit le deuxième meilleur joueur de la plus grande équipe de la NBA. Pourtant, il possède le 122ème salaire de la NBA. Cela va conduire l’ailier à demander un trade.

L’enfance de Jordan

De son côté, Jordan se livre de plus en plus depuis son sofa. Le documentaire est honnête et forcément n’est pas tendre avec le joueur. Il est assurément un joueur d’exception mais sa compétitivité hors-norme a un prix. Michael était un leader qu’on peut qualifier de tyrannique. Il ne supportait pas la défaite, l’abandon, même dans un exercice d’entraînement le plus basique. Il est impressionnant de voir la détermination et la rage dans son regard quand il vocifère en direction d’un coéquipier.

De fait, ce deuxième épisode s’intéresse aussi à l’enfance de MJ. Elle s’axe principalement sur une recherche d’approbation du père et de duels entre frères. C’est de cette éducation et de son rapport fraternel que Jordan tient sa ténacité, comme le raconte son père :

« Pour tirer le meilleur de Michael, dites-lui qu’il échouera »

Le seul bémol qu’on pourra ajouter concernant les deux premiers épisodes est le traitement formel de Jerry Krause dans le premier épisode et le générique. En effet, le GM est présenté presque comme un tueur en série et le générique, très gris, en rappelle d’autres de Netflix.
Toutefois, les deux premiers épisodes de The Last Dance sont d’un très haut niveau de réalisation. On attend la suite avec impatience.

What do you think?

Focus sur Capital T Rappeur Albanais

Capital T : Rap, football et Kosovo

Roméo Elvis fait l'annonce de Maison

Roméo Elvis enflamme la toile avec l’annonce de son nouvel EP Maison