in

Hommage à Pape Diouf : Au revoir et merci monsieur le Président

Pape Diouf mort 2020

L’ancien président de l’OM et homme du football français, Pape Diouf est décédé à Dakar, à 68 ans, des suites du coronavirus.

La nouvelle est tombée dans le cœur de la nuit. Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille est décédé des suites du COVID-19. Il est la première victime officielle recensée au Sénégal.

L’ancien dirigeant de foot et journaliste était hospitalisé dans son pays d’origine, à Dakar, depuis samedi dernier, sous assistance respiratoire des suites de son infection au coronavirus. Ces dernières heures, il devait rejoindre l’hôpital de Nice pour soigner la maladie. Celle-ci l’aura finalement emporté sans qu’il ne puisse être sauvé.

Sans attendre, rendons hommage à ce président visionnaire, cet agent et consultant talentueux, cet enseignant philanthrope, mais surtout à l’homme bon, humble et bienveillant qu’il était.

Pape Diouf : l’OM, son oeuvre

Pape Diouf a eu plusieurs vies, toutes liées de près comme de loin à Marseille. Il débarque très jeune dans la cité phocéenne, pour suivre une carrière militaire comme son père. Finalement, c’est vers le journalisme qu’il s’oriente.

C’est à ce moment qu’il débute son histoire avec l’OM, puisqu’il suit le club pour le journal local la Marseillaise, au début des années 80. Par la suite, il devient agent de footballeur et s’occupe de plusieurs joueurs marseillais comme Joseph Antoine Bell, Marcel Desailly, William Gallas, Didier Drogba ou encore Samir Nasri.

En 2004, il accède à des responsabilités dans le club phocéen et devient directeur sportif. En 2005, Pape Diouf est nommé logiquement président de l’OM. Il devient ainsi le premier président noir d’un club de Ligue 1. Il le restera jusqu’en 2009.

Au cours de son mandat, le Sénégalais a participé à ramener le club olympien au premier plan. En effet, de 2007 à 2009, l’OM occupe sans interruption le podium, participe régulièrement à la Ligue des Champions et se qualifie pour deux finales de Coupe de France (en 2006, perdue 2-1 contre le PSG et en 2007, perdue face à Sochaux).

Même après avoir quitté ses fonctions, Pape Diouf est resté très apprécié par le peuple marseillais, pour son charisme indéniable et sa franchise inégalable.

Il avait même essayé de se lancer en politique en se présentant, sans succès, à la mairie de Marseille en 2014. On se rappellera de sa participation légendaire dans le clip de Soprano « Halla Halla » où Diouf prêtait les clés du stade Vélodrome au rappeur marseillais.

Une pluie d’hommage

Depuis l’annonce de la disparition de Pape Diouf, le monde du football n’a pas manqué de rendre lui rendre hommage. De nombreux footballeurs, artistes marseillais et personnalités du ballon rond ont salué sa mémoire. Bien entendu, les hommages les plus poignants viennent de ceux qui l’ont côtoyé au plus prêt, à l’Olympique de Marseille.

Pour le football, pour l’Olympique de Marseille, une dernière fois : Merci pour tout monsieur le Président. Au revoir et puissiez-vous reposer en paix.

https://www.instagram.com/p/B-bpF8up2zs/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

Jay-Z et Rihanna font don de 2 millions de dollars pour lutter contre le coronavirus

Coronavirus : Jay-Z et Rihanna font un don de 2 millions de dollars

Chuck D Flavor Flav Public Enemy

Chuck D : « La rupture de Public Enemy avec Flavor Flav était une mise en scène »