AccueilRap français : Actualité, sorties d'albums et sons du momentRencontre avec Salek, le rappeur Lillois à suivre de...

Rencontre avec Salek, le rappeur Lillois à suivre de près

-

Originaire de Lille, Salek est un artiste du label indépendant North Face Records. Il était venu défendre la région des Hauts-de-France pour la 10ème édition du Buzz Booster et avait retourné la scène à Marseille. On vous propose de le découvrir et de plonger sans son univers. 

Comment tu décrirais ton univers et ta musique ? 
C’est pas facile de se décrire mais je dirais mélodieux, tranchant et accessible. Mon univers c’est un mélange de virtualité, d’énergie avec un peu de réalité aussi dans tout ça. 

Si tu devais choisir un artiste qui t’inspire, ça serait lequel ? Avec quel artiste t’aimerais feat ?
J’aime beaucoup le rap us, et je crois que ça se ressent aussi dans mes sons. Je suis très inspiré par la nouvelle vibe avec des artistes comme Travis Scott. Il m’a donné envie d’aller plus loin dans ma musique.
Pour un feat je verrais bien un son avec une meuf comme SZA ou Rihanna, c’est un style qui me plaît beaucoup et qui je pense irait bien avec ma musique.

Tu commences à prendre tes marques dans sur la scène du rap français, est-ce qu’il y a un artiste dont la carrière te fais rêver ?
Je trouve que Drake à une belle carrière, il sait tout faire il rebondit à chaque fois ! Il est connu à l’international et tout le monde connaît son nom et ses sons. Après bien sûr j’ai envie de tracer ma propre route, faire mon petit chemin et voir où je peux aller et où tout ça me mène. 

T’as sortit cette année ton premier EP « Cèdre », c’était quoi l’inspiration derrière ?
Comme c’était mon premier projet, j’ai essayé de montrer un peu toute mes facettes et dévoiler un peu qui je suis. Je voulais pas me renfermer sur quelque chose de trop complexe, je voulais avant tout rendre ça accessible.

Pour ton premier EP t’as collaboré avec le beatmaker Lucci’ et tu travailles régulièrement avec, pourquoi lui ?
Parce que c’est le frérot (rires) ! On s’est rencontré il y a longtemps et j’avais déjà cette optique de m’améliorer dans la musique et pour ça, ça passait par la maîtrise de l’autotune. C’est vraiment avec lui que j’ai pu construire mon univers musical, on a évolué ensemble. 

Tu fais des clips très travaillé et toujours dans une esthétique particulière, c’est important pour toi de soigner l’imagerie de ton univers ?
Oui à fond ! J’ai pris 1 ou 2 ans à savoir ce que je voulais dégager autant physiquement que musicalement. C’est ultra important pour moi de soigner mon image surtout visuellement. 

Tu fais partie avec deux autres rappeurs du label « North Face Records », ça t’as apporté quoi en tant qu’artiste ?
Ça m’a énormément appris, autant sur le point personnel que professionnel, j’ai pu en quelque sorte grandir à leurs côté et surtout ça m’a appris que charbonner c’est très important. C’est un rêve de travailler avec cette équipe, il sont vraiment au top.

Et avant de finir, où est-ce que tu te projette dans 10 ans ?
Dans l’idéal j’aimerais faire des scènes un peu partout dans le monde, exporter ma musique à l’international. Pourquoi pas faire quelques festival, mais toujours kiffer ce que je fais.

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous