AccueilHip Hop CultureTI prétend que Jay-Z, Lil Wayne, Nas et les...

TI prétend que Jay-Z, Lil Wayne, Nas et les autres ne collaborent pas avec lui par peur de se faire baiser

-

TI se prend un air supérieur d’un coup dans le milieu musical. Il estime que personne n’a son niveau. Si cette fanfaronnade soudaine peut cacher une vérité, il pourrait tout autant s’agir simplement d’une farce dont le but serait la promotion d’un projet.

TI  a fait parler de lui ce dimanche 16 janvier en associant son nom à ceux d’autres célébrités comme Jay-Z, Kanye West, Nas et bien d’autres. On ignore encore ce qui a bien pu le mettre hors de lui. La seule certitude, c’est que le rappeur a enrichi sa story Instagram d’une vidéo qui renseigne sur le fait qu’il avait les nerfs à vifs.

TI rappelle qu’il ne fait pas que de la musique

TI est le genre de rappeur business man. Peut-être considère-t-il la musique comme un passe-temps, mais au moins quand il s’y met, il ne manque pas de faire mouche.

Dans sa vidéo publiée sur sa story Instagram, il a commencé à rappeler que la musique n’est pas sa première source de revenus. « Les mecs ne peuvent pas m’emmerder de quelque façon que ce soit quand il s’agit de faire de la musique », a-t-il commencé. « J’ai plein d’autres trucs en cours, alors je ne fais pas de musique de façon régulière. Je ne dépends pas de cette merde pour me nourrir, tu m’entends ? ».

On a l’impression qu’il s’adresse à une personne en particulier, mais il est, pour le moment, difficile d’identifier cette personne. Après avoir rappelé qu’il n’était pas entièrement consacré à la musique, le patron de Hustle Gang a quand même notifié qu’il est toujours le métronome en matière de musique. « Mais quand tu parles de faire de la musique, quand tu parles de faire des disques, quand tu parles de sortir de la merde, quand tu parles de faire de la merde, qui est meilleure que tout ce qui existe ? Mec, personne ne se fout de moi. Personne ne se fout de moi, bruh », a-t-il avancé.

Peut-être parfois bon, mais jamais supérieur à TI

On aurait cru un instant que TI a perdu confiance en lui dans son déballage quand il a admis qu’il est possible que des auditeurs préfèrent la musique d’un tiers à la sienne. Sauf qu’il a finit une fois de plus par conclure qu’il était le meilleur en matière de bonne musique. « Maintenant, vous préférerez peut-être quelqu’un d’autre. Ça pourrait être quelqu’un d’autre, tu sais, ‘J’aime ça plus que je n’aime TI’ Bon d’accord, parce que tu les aimes mieux. C’est cool, c’est votre préférence. Mais négro, quand il s’agit de sortir de la merde, personne ne se fout de moi, mec. »

TI justifie le manque de collaboration

TI a l’air tellement sûr de son potentiel qu’il est persuadé de l’existence d’une conspiration qui empêche l’aboutissement de nombreuses collaborations. Il estime être si fort que ses compères craignent de collaborer avec lui. « J’ai juste l’impression que parfois les enfoirés se tordent et s’emmêlent – ​​ne faites pas ça », a-t-il déclaré. « Je ne suis pas ça, négro. Je me fous de ton opinion personnelle, de ce que tu ressens pour moi, de ce que tu penses. Quand il s’agit de se mettre derrière ce putain de micro, négro, de mettre de la merde sur de la musique, personne ne se fout de moi, négro. Aucun d’entre eux. Aucun d’entre eux », a-t-il ajouté

Il a achevé sa réflexion par une conclusion dont on pouvait se douter. « Au point où ils ne veulent même pas être sur le même disque que moi, négro, parce qu’ils savent qu’ils ne peuvent pas se jouer de moi. Tu n’as jamais entendu parler de moi sans disque avec personne et ils m’ont saupoudré, négro. Tu n’as jamais entendu ça, négro. Ce n’est jamais arrivé, négro. »

Un récidiviste

En juin 2021 déjà, TI avait défié 50 Cent pour une bataille Verzuz, mais Fif lui avait simplement suggéré de se tenir respectueusement à carreau. Maintenant, TI pense qu’aucune des célébrités du moment ne fait le poids face à lui. Il n’a pas eu de mal à les nommer dans sa vidéo, à croire que c’était son objectif depuis le début.

« Jay et Nas, tu dois les amener, les amener, n-gga », a-t-il dit. « Ceux dont vous avez besoin. Jay, Nas, Wayne, Ye… n-gga, ceux dont vous avez besoin. Amenez-les. Pusha T. Ouais, tous. C’est eux qu’il vous faut. Continue d’essayer de balancer mon nom dans le cercle, dans le mix… personne ne me baise, n-gga. Continue à jouer, n-gga, je vais continuer à balancer de la merde, je vais continuer à te montrer, n-gga. »

Tout cela pour un morceau ou un projet ?

Dans la suite de la courte vidéo, le rappeur a fait allusion à ce qui pourrait être un morceau ou un projet. « Je n’ai même pas à mettre cette merde pour de vrai, n-gga. Je vais juste te montrer, n-gga. J’enregistre cette merde, je possède mon propre studio, je rappe quand je veux, je fais de la musique quand j’en ai envie. Je mets cette merde sur le marché pour que vous l’entendiez, pour que vous sachiez : “Putain, ce n-gga est encore brute. Oui, personne ne se fout de moi. »

Il pourrait s’agir de ce qu’il a annoncé comme étant son dernier disque pour prendre sa retraite. Intitulé, Kill The King, cet album qui pourrait être le douzième de l’homme devrait sortir cette année et le single de sa promotion est “What It’s Come To“, sorti le 21 mai 2021.

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous