AccueilKanye WestCritique du Stem Player et de l'album « Donda 2 »...

Critique du Stem Player et de l’album « Donda 2 » de Ye

-

Au cours de sa carrière légendaire, Ye a toujours été à contre-courant pour créer certains des moments les plus mémorables de l’histoire de la musique. La légende du rap américain a été l’un des artistes les plus créatifs et expérimentaux de notre époque. Il s’efforce constamment de faire avancer la culture comme en témoignent ses récentes prestations dans des stades gigantesques où il jouait les versions rudimentaires de son dixième album studio.

Tout au long de ces dernières années, Ye a choisi d’embellir de nombreux autres éléments de l’expérience humaine. Actuellement, de nombreux prototypes d’une brosse à dents Yeezy sont en cours de développement. Le rappeur développe aussi une initiative de logement en forme de dôme futuriste et durable. Ces initiatives figurent parmi une pléthore de projets qui seront déployés au cours des années à venir.

En ce qui concerne son album Donda 2, le rappeur légendaire a créé une expérience unique pour ses fans en les en introduisant dans le processus créatif. Ye a même présenté l’album en temps réel, exclusivement sur son Stem Player.

Le Stem Player de Ye

La dernière expérience de West se présente sous la forme d’un produit officiel de Yeezy Tech. Issu d’une collaboration entre Ye et Kano, le Stem Player a une valeur de 200 dollars et se présente sous la forme d’un minuscule ordinateur en forme de palet, plus puissant qu’il ne paraît. Son design minimaliste ne prête pas beaucoup d’idées à l’imagination lorsqu’il est allumé.

Toutefois, un nouveau monde de possibilité s’ouvre lorsque vous appuyez sur le bouton d’alimentation. Cet appareil est capable d’isoler quatre éléments spécifiques d’une chanson à savoir : la voix, la batterie, les échantillons et la musique. Ainsi, il permet aux utilisateurs de mettre en boucle des sections spécifiques d’un morceau, d’ajouter des échantillons, de contrôler la vitesse, le pitch et beaucoup d’autres choses.

Le Stem Player est le meilleur ami du DJ. En revanche, pour l’utilisateur lambda, bon nombre de ces fonctionnalités resteront inutilisées et négligées. De toute manière, les producteurs et les amateurs de musique seront ravis d’utiliser le Stem Player lorsqu’ils commenceront à tester les fonctionnalités de ce minuscule ordinateur. Même si vous vous procurez le Stem Player parce que Donda 2 est actuellement exclusif, votre première écoute de l’album sera une expérience spéciale. Votre écoute sera différente de toutes les autres sessions d’écoute d’albums que vous avez eues ces dernières années.

Allant une fois de plus à l’encontre de la norme, West a sorti son album studio « Donda 2 » exclusivement sur Stem Player. Il existe des couplets ouverts et des changements soudains dans les volumes de mixage qui perturbent l’expérience d’écoute sur certaines chansons. D’autres morceaux ressemblent à des démos de mémo vocal qui resteraient en permanence sur le téléphone de Ye.

Par ailleurs, on y trouve également des disques qui semblent être entièrement mixés, masterisés et prêts à être consommé par le public. Cette critique se base sur le potentiel qu’offre chaque chanson.

L’écoute de Donda 2 sur Stem Player invite à l’expérimentation et au remixage

Kayne-West-Donda

Kanye West a déjà montré l’importance de ses ouvertures d’album. Sur Donda 2, il donne le coup d’envoi du voyage avec « True Love » en featuring avec XXXTENTACION. La voix émouvante et envoûtante du rappeur de Floride crée une première expérience parfaite pour quiconque vient de mettre en marche le Stem Player.

Jouer avec les commandes tactiles pendant que X chante « Le véritable amour ne devrait pas être aussi compliqué, je pensais que je mourrais dans tes bras » est l’une des parties les plus gratifiantes de l’expérience d’écoute. Cette écoute invite à l’expérimentation et au remixage de la part de l’auditeur. Le processus se poursuit sur « Broken Road » avec Don Toliver, qui est un autre disque fini montrant le potentiel de l’album.

Après les deux premières chansons, une série de quatre chansons affaiblit l’expérience de la première écoute. Il s’agit de « Get Lost », qui rappelle l’expérimentation créative de 808s, « Too Easy », qui est l’une des chansons les plus désagréables de l’album. Ensuite, on retrouve « Flowers », qui a un plan mélodique fort et on termine par « Security », qui est une chanson pour le moins intéressante. Se présentant comme une menace pour son ex-femme Kim Kardashian, Ye est à la limite de la créativité et de la menace.

Il chante : « Ne jamais enlever la photo de famille du frigo/Ne jamais s’interposer entre un homme et ses enfants/Vous n’avez pas assez de sécurité pour ça ». Ye a déclaré qu’il s’exprimait simplement de manière artistique en parlant du nouveau petit ami de Kim, Pete Davidson. Dans un clip animé pour « EAZY », on peut entendre l’homme de 44 ans dire à la mère de ses enfants : « Je mets ta sécurité en danger/Je fais acquitter ta sécurité/comme si on n’était pas assez payés pour ça ». Ce n’est pas du tout réconfortant. En réalité, c’est plutôt dangereux.

Ye ramène l’album sur la bonne voie avec un featuring de Migos « We Did It Kid ». Il nous amène dans une ambiance de célébration, similaire à « Champions ». Bien qu’elle ressemble certainement plus à une chanson des Migos dans son état actuel, ce morceau pourrait finir par être l’une des chansons les plus fortes de tout l’album. Toutefois, nous prenons à nouveau un mauvais virage avec « Pablo », qui met en vedette Future, qui semble plus à l’aise sur le rythme que Ye. C’est sur des morceaux comme celui-ci que la fonction d’isolation vocale (et de sourdine) s’avère utile.

La chanson suivante, « Louie Bags », est touchante en tant qu’hommage au défunt Virgil Abloh, qui était un ami proche de Ye. Une fois de plus, la chanson manque de créativité et Ye se retrouve à répéter les mêmes mesures à tel enseigne qu’elles deviennent insupportables. Jack Harlow est également présent sur le morceau, avec un couplet fort, mais même lui ne peut pas sauver la chanson. Cela est vraiment dommage, car c’est la première fois qu’ils travaillent ensemble.

On retrouve « Happy » qui une fois de plus ressemble à une chanson de Future qu’à celle de Ye. Ensuite, nous avançons sur « Sci Fi », qui commence par un échantillon de Kim Kardashian saluant son ex-mari comme étant l’un des plus grands artistes et l’homme noir le plus riche d’Amérique.

L’intro est géniale, mais les paroles de Morgan Freeman, « Quand vous vous êtes allongé et que je vous ai donné le sperme, je jure avoir entendu Dieu, la voix de Morgan Freeman » ont gâché le reste de la chanson et ont laissé les auditeurs sous le choc. Cela pourrait éventuellement devenir un disque fort, mais pour l’instant, le refrain répétitif de la chanson rend le morceau incomplet et ringard. En plus, cette phrase de Morgan Freeman doit être supprimée.

Sur « Selfish », XXXTENTACION fait une fois de plus son apparition avant que Vory ne lui vole la vedette sur « Lord Lift Me Up ». « City Of Gods » suit et sonne absolument magnifique sur le Stem Player. Jouer avec la batterie et isoler la voix d’Alicia Keys dans le refrain constitue un moment fort d’écoute personnelle. Une fois de plus, Fivio Foreign prouve qu’il peut être le bras droit de Ye.

On retrouve l’un des points forts de Donda 2 à la fin de l’album, de façon surprenante avec le couplet de Soulja Boy. Après une tentative ratée de figurer sur le premier album de Donda, Big Draco a gagné sa place sur le second. Il a livré l’une de ses meilleures performances depuis des années. Ye a toujours su tirer le meilleur de ses collaborateurs et Soulja Boy est venu impressionner. Il a prouvé qu’après toutes ces années, il peut encore figurer sur l’un des albums les plus attendus.

Par ailleurs, il y a quelques jours, le natif d’Atlanta a dévoilé une mise à jour du projet avec notamment, un couplet supplémentaire de Fivio Foreign sur le morceau « We Did It Kid« , qui comprenait déjà les textes de Migos et Baby Keem

En gros, jusqu’aujourd’hui, ce projet est l’une des plus faibles additions à la discographie de Ye. Le Stem Player demeurant le seul endroit où nous pouvons entendre Donda 2, cette sortie reste une grande victoire pour Kanye West.

 

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous