in

Kalash Criminel invite Damso pour le « But en or »

"But en or" le featuring de Kalash Criminel et Damso

Kalash Criminel lâche enfin le premier extrait de son futur album. Et c’est une collaboration avec Damso qui porte le nom de « But en or ».

C’est une connexion 100% congolaise que nous a offert Kalash Criminel et Damso pour le titre « But en or ». Le featuring était très attendu, vu que Crimi l’avait annoncé il y a déjà plusieurs semaines sur ses réseaux sociaux. Et les deux natifs de Kinshasa nous ont offert un morceau rempli de punchlines. Le rappeur de sevran fait d’ailleurs l’éloge de son albinisme, le qualifiant de force de par sa différence. Il l’évoque encore plus explicitement dans le refrain « La rareté est une richesse, tu savais pas, je t’informe. Ils s’moquent de mon albinisme mais c’est ça qui fait ma force ».

Kalash Criminel, comme Damso, étant tous deux natifs de la République démocratique du Congo, ils y font de nombreuses allusions. Dems se veut introspectif, parlant du conflit qui a eu lieu durant son enfance. Et en tant que belge, il aborde aussi le passé colonial qu’il y a eu entre les deux pays. Il le fait en parlant de l’exposition universelle de Bruxelles en 1958, ou des gens avaient lancé des bananes à des figurants noirs.

Kalash Criminel, la rampe est lancée

C’est désormais officiel, le second album Kalash Criminel ne devrait plus tarder à sortir. Et Damso ne sera pas le seul featuring puisqu’il a aussi annoncé la présence de Nekfeu et Kaaris. Pour ce premier extrait, l’interprète de « Arrêt du cœur » a limité ses gimmicks pour faire parler sa plume. Et contrairement aux attentes, l’instrumentale se révèle être plutôt douce alors qu’on aurait pu s’attendre à une prod plus trap. Ce type d’instrumentale correspond bien aussi à Dems, comme il l’a montré avec QALF.

Et malgré cette surprise, Kalash Criminel régale toujours son public de punchlines marquantes. Quand bien même son couplet est court (6 mesures), des phases comme « C’est Dieu qui décide le jour où tu décèdes. » marquera son auditoire. Ce qui a également interpelé les auditeurs est aussi clip qui a été proposé. Le réalisateur ayant entouré le natif de Kinshasa de nombreux figurants albinos, de sorte à aller de paire avec le refrain.

Punchlines choc, gros featuring, Kalash Criminel n’a pas surpris par le fond pour ce premier extrait. Mais la forme avec l’instrumentale a eu le mérite de surprendre.

Ton avis?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seth Gueko sur le rap belge

Seth Gueko aimerait une bande organisée belge

5 anecdotes sur Eminem

Eminem, 5 choses à savoir sur le rappeur