in

Kendrick Lamar entre dans l’Histoire du Billboard avec Good kid m.a.a.d City

image-kendrick-lamar-good-kid-mad-city-record-bilboard
Kendrick Lamar entre dans l'Histoire du Billboard avec Good kid m.a.a.d City

L’album Good kid m.a.a.d City de Kendrick Lamar vient de battre le record du nombre de semaines passées dans le Billboard 200.

Vous vous souvenez de ce jour béni du 22 octobre 2012 ? Celui où est sorti Good kid m.a.a.d city, le deuxième album de Kendrick Lamar et son premier en major. Et bien sachez que depuis sa sortie, l’opus n’a jamais quitté le classement des 200 disques les plus vendus aux Etats-Unis.

Se faisant, avec 358 semaines (soit plus de 2 500 jours) passées dans les charts, il devient l’album ayant figuré le plus longtemps dans le Billboard 200. Par la même occasion, il a détrôné l’ancien détenteur du record, qui n’est autre que The Eminem Show, l’album d’Eminem.

Un classique, un chef-d’oeuvre

Cet album, on ne le présente plus. Good kid m.a.a.d City, est le premier projet du rappeur de Compton après qu’il ait été signé par Dr. Dre sur son label Aftermath. C’est à ce moment-là que le grand public découvre Kendrick, un MC dont la petite taille n’est rien comparée à l’immensité de son talent.

Héritier de 2Pac et de la west coast des années 90, K-Dot brille par ses variations de flow uniques, la finesse de sa plume, ses vibes californiennes et ses grandes capacités de storytelling. Pour ceux qui auraient hiberné ces sept dernières années, l’album retrace la jeunesse de Kendrick dans les rues de Compton. L’histoire d’un gamin pacifiste, qui par tous les moyens, va tenter de sortir de son ghetto, alors en proie à la violence.

Tout le monde a un morceau préféré sur cet album. Pour certains, ce sera « Swimming Pool », ce banger des plus efficaces. Pour d’autres, résonnera « Bitch Don’t Kill My Vibe », ce single à la fois chill et introspectif, pendant qu’une autre tranche de son public préférera « Sing About Me, I’m Dying of Thirst », un chef-d’oeuvre de storytelling.

Peu importe quel son vous touche le plus sur ce disque, il faut l’écouter du début à la fin pour en saisir toutes les subtilités. Et au-delà des chiffres rocambolesques, c’est surtout ça, la marque des grands classiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image-schoolboy-q-jay-rock

SchoolBoy Q et Jay Rock débarque en concert à Paris en 2020 !

image-andre-3000-nouvel-album-complex-tretorn

Le rêve se rapproche, Andre 3000 pourrait enfin sortir son album solo