AccueilHip Hop CultureLe Prince Harry et Meghan Markle ont commencé à...

Le Prince Harry et Meghan Markle ont commencé à « exprimer leurs inquiétudes » à Spotify au sujet de la désinformation sur la COVID-19 l’année dernière

-

Le Prince Harry et son épouse la duchesse de Sussex, Meghan Markle demandent à Spotify de « veiller à ce que des changements soient apportés » quant à la désinformation sur la COVID-19 sur sa plateforme de streaming. Un cri d’alarme qui semble avoir été bien pris au sérieux par la société partenaire d’Archewell.

Archewell travaille depuis sa création contre la désinformation en temps réel

La désinformation est un véritable poison servi au quotidien au monde surtout avec l’expansion de l’internet. People, rapporte un communiqué dans lequel s’exprime un porte-parole de la fondation Archewell du prince Harry et de son épouse la Duchesse Meghan. « Depuis la création d’Archewell, nous avons travaillé pour répondre à la crise mondiale de la désinformation en temps réel. Des centaines de millions de personnes sont affectées par les graves préjudices de la désinformation rampante chaque jour. » 

Archewell a exprimé ses inquiétudes à Spotify au sujet de la désinformation

Toujours dans le même communiqué rapporté par People, la fondation fait entendre l’écho de ses inquiétudes. « En avril dernier, nos cofondateurs ont commencé à exprimer leurs inquiétudes à nos partenaires de Spotify concernant les conséquences bien trop réelles de la désinformation COVID-19 sur sa plateforme », indique le communiqué. « Nous avons continué à faire part de nos préoccupations à Spotify afin que des changements soient apportés à sa plateforme pour aider à résoudre cette crise de santé publique. »

« Nous attendons de Spotify qu’il réponde à ce moment et nous nous engageons à poursuivre notre travail ensemble comme il le fait », a conclu la fondation.

De nombreuses célébrités décident de retirer leur musique de la plateforme de streaming par solidarité

La déclaration faite par Archewell n’est pas anodine. Elle fait suite en effet à la décision du musicien Neil Young de retirer sa musique de Spotify en raison de la désinformation sur la COVID-19 apparue sur la plateforme. Par ailleurs, il ne sera pas le seul à prendre un tel décret. Il sera raisonnablement suivi par Joni Mitchell et Nils Lofgren, guitariste de Bruce Springsteen, qui vont tous deux retirer leur musique par solidarité.

L’émission du comédien Joe Rogan serait un vrai canal de diffusion de fausses informations sur la pandémie

The Joe Rogan Experience est un podcast exclusif à Spotify. Il a été critiqué pour avoir diffusé à maintes reprises des informations erronées. La cerise sur le gâteau fut l’un de ses numéros de décembre 2021 dans lequel, il a interviewé le Dr Robert Malone, un sceptique des vaccins, qui a promu des théories sans fondement sur les vaccins COVID. Newsweek a rapporté que chaque épisode de Joe Rogan Experience est écouté par « environ 11 millions de personnes ». Même si Spotify n’a pas officiellement confirmé le nombre d’utilisateurs abonnés au podcast de Joe Rogan, il reste évident que le comédien est suivi par un public très large.

Daniel Ek, le PDG de Spotify annonce une nouvelle approche dans le traitement des informations sur la plateforme

Les choses ne seront probablement plus comme avant sur la plateforme de streaming. En effet, le PDG de Spotify, Daniel Ek, a révélé dimanche 30 janvier, la mise à jour des règles de l’application, de la société et une nouvelle approche pour traiter les informations sur le COVID-19, y compris l’ajout d’un avis de contenu dédié aux épisodes de podcast qui contiennent des discussions sur le virus. L’homme s’était exprimé à travers un communiqué :

 « Vous avez eu beaucoup de questions ces derniers jours sur nos politiques de plateforme et les lignes que nous avons tracées entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Nous avons des règles en place depuis de nombreuses années, mais il est vrai que nous n’avons pas été transparents autour des politiques qui guident notre contenu plus largement », a admis Ek. « Ceci, à son tour, a conduit à des questions sur leur application à des problèmes graves, notamment la COVID-19. »

Ek poursuit en disant que Spotify publiera ses « règles de plateforme ». « La plateforme tente de sensibiliser les artistes à ces règles en les mettant au cœur de leurs outils d’édition. Ces règles englobent une série d’interdiction de contenu qui “fait la promotion d’informations médicales fausses ou trompeuses dangereuses qui peuvent causer des dommages hors ligne ou qui constituent une menace directe pour la santé publique”.

Le mouvement est plutôt pertinent pour le duc et la duchesse de Sussex, qui ont annoncé un “partenariat pluriannuel” entre Spotify et leur société de production Archewell Audio en décembre 2020.

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous