in

Rap FR : Les meilleurs sons de rap francophone de Mai 2020

akhenaton best of mai 2020 rap français

Ce dernier mois de confinement n’a pas empêché la sortie de nouveaux morceaux de rap francophone. Voici les sons qui nous ont animés en mai 2020.

Un adage courant dit « En mai, fait ce qu’il te plaît ». Si le confinement nous a bien bridé à ce niveau-là, les rappeurs se sont faits plaisir en mai en proposant soit des morceaux soit des projets. Comme d’habitude, voici notre sélection des dix meilleurs morceaux de rap francophone du moi.

On commence fort avec Akhenaton. Si son dernier album solo Je suis en vie date de 2014, le marseillais, que ce soit en solo ou avec IAM, est toujours omniprésent dans le paysage rap français. Dernièrement, il s’est associé aux beatmakers de Just Music Beats pour un projet de 11 titres nommé Astéroïde. Disponible uniquement sur YouTube, le projet a été annoncé 15 jours plus tôt avec le single « Surprise ». Dans ce son, le leader d’IAM aborde le rap et l’importance qu’il occupe dans le paysage musical actuel.

Akhenaton X Juste Music Beats- « Surprise »

Lonepsi – « Toutes les nuits du monde »

Dans un tout autre registre, Lonepsi nous emmène dans un univers plus mélodieux avec « Toutes les nuits du monde ». Extrait de l’EP du même nom sorti 22 mai dernier, ce titre permet au parisien de s’illustrer autant par sa plume que par ses talents de compositeur. Auteur, compositeur et interprète, Lonepsi possède l’une des plus belles plumes de la scène rap français. A n’en point douter.

Hamza – « Netflix »

Passons la frontière et arrêtons nous en Belgique où Hamza a surpris son monde en sortant un EP nommé 140 BPM à la toute fin du mois. Parmi les trois titres du projet, c’est le morceau »Netflix » que nous avons choisi. Sur une instrumentale sobre et efficace, le bruxellois nous lâche une introduction de projet en bonne et due forme. Un EP qui montre à quel point Hamza a un sens de la musicalité propre à lui.

Lujipeka – « Même »

Prévu pour mars, le premier projet de Lujipeka, L.U.J.I, est sorti le 22 mai dernier. Parmi tous les morceaux, « Meme » sort du lot. Dans un univers entre rap et techno, le membre de Columbine revient sur tous les changements qu’il a connus de ses débuts à aujourd’hui. Cela dit, il affirme être resté la même personne malgré tout. Comme on peut s’y attendre, le clip qui l’accompagne est tout aussi soigné.

Moha La Squale – « Paris »

Dans la catégorie des rappeurs aux cheveux longs, Moha La Squale a marqué le mois de mai 2020 avec « Paris« . S’il s’est fait discret ces derniers mois, l’homme passé de Fleury à Florent commence petit à petit à annoncer son retour dans le rap. Sur « Paris », le rappeur nous a sorti un morceau plus proche de la trap que de son style habituel. Un virage maîtrisé pour le Parisien qui augure une nouvelle série de morceaux comme ceux qui l’ont fait connaître.

Scylla X Furax Barabarossa – Sales Mômes »

Après Hamza précédemment cité, c’est Scylla qui représente le plat pays ce mois-ci avec « Sales Mômes« , en duo avec Furax Barbarossa. Ce titre a été dévoilé par l’ogre du rap belge depuis sa station de confinement. Il a aussi été réalisé en collaboration avec son public, dans le cadre de son concept « Entre vous et moi ».

Collaborateurs de longue date les deux artistes ne cesse de semer des indices sur les réseaux, quant à un éventuel projet commun à venir. Si tel était le cas, la foudre promet de tomber violemment sur le paysage rap francophone.

Demi Portion – « La Vie »

Sorti au début du mois, l’EP 1990 de Demi-Portion a clairement égayé notre confinement. Pour ce projet aux ambiances nineties assumées, le Sétois a tourné tous ses clips à domicile. Si la forme a été occultée, le fond reste le même avec des textes profonds et introspectifs. « La vie » est un titre assez court, loin des tendances mais fidèles aux valeurs artistiques et humaines de Demi P.

Hatik « Ali »

L’année 2020 est une année où Hatik est omniprésent. Si sa mixtape Chaise pliante 2 est sorti en mars dernier, il s’est surtout illustré en tenant le rôle principal dans la série Validé de Canal+. Il reste dans la musique avec la réédition de Chaise pliante 2 qui sortira le 5 juin prochain. Le premier extrait de cette réédition, nommé « Ali » est un morceau énergique, plus proche de son personnage de Apash que le Hatik de « Angela ».

Aketo – « Debiel’2020 »

En 2007, le Milan AC gagnait la ligue des champions et Nicolas Sarkozy était élu président de la république. 2007 était également l’année du seul projet solo de Aketo, nommé Crasheur 2 Venin.

13 ans plus tard, le membre de Sniper nous a sorti un EP nommé Confiserie le 19 mai dernier. L’intro, « Debiel’2020 » est un morceau qui rendra nostalgique les fans du groupe du 95. Lui et Tunisiano ont également fait leur retour en début d’année en groupe avec « FUXK« . Ils ont également fédéré beaucoup de rappeurs avec le Panam All Starz Challenge avec de nombreuses personnes qui ont remixés leur classique.

RCKNSQT – « NY Network »

C’est sous un nouveau pseudonyme que Rockin’ Squat a sorti ce 22 mai dernier un nouvel album nommé 432-HZ. Sur cet album, qui est le premier en date depuis Confessions d’un Enfant du Siècle (Volume 3) en 2011, le MC du groupe Assassin livre un album avec des sonorités old school. RCKNSQT évoque même une nostalgie des années 80 aux Etats-Unis, notamment de la ville de New York. Beaucoup de références à l’Oncle Sam et d’anglicismes sont par ailleurs présent sur le morceau « NY Network ».

Tiitof – « Comme Papa »

Tiitof a beau porter le pseudonyme qui ressemble à celui d’un humoriste, son projet « Tout à gagner » est-ce qu’il y a de plus sérieux. Originaire de Martinique, il fait partie avec Meryl de ses artistes rap qui ont grandi dans les outre-mers françaises. Si son album contient beaucoup de morceaux dans le style trap, le morceau « Comme papa » est lui beaucoup plus posé et mélodieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

Des rappeurs US signent une lettre ouverte pour redonner leur gloire aux afro-américains

Mokobe milite aux côtés d' Assa Traore

Mokobe, Jok’Air, Kalash … Les rappeurs manifestent contre les violences policières